Modalités administratives et pratiques pour un séjour linguistique en Angleterre

L’Angleterre, la destination privilégiée pour un séjour linguistique
20 janvier 2017

Si vous êtes parents et envisagez d’envoyer votre enfant faire un séjour linguistique en Angleterre, vous devez certainement vous poser des questions sur les démarches administratives et pratiques à faire.

 

L’entrée sur le territoire anglais

Si votre enfant est mineur, il devra se munir lors de son voyage, d’une pièce d’identité valide, soit une carte d’identité ou un passeport valides au moment de l’entrée sur le territoire et qui doivent également l’être au moment de la sortie du territoire.

 

Il doit également se munir d’une autorisation de sortie du territoire (AST). Obligatoire depuis le 15 janvier 2017 pour les mineurs quittant le territoire français sans être accompagnés d’un de leurs parents, elle doit être signée par au moins un des deux parents pour permettre à l’enfant de quitter le territoire français.

 

Du coté de l’Angleterre, un document similaire est demandé lors du contrôle à l’entrée du territoire anglais, il s’agit de la lettre de consentement parental « Letter of Consent to Travel » dans laquelle apparait le nom de l’école de l’enfant, son nom et prénom ainsi que la signature des deux parents.

Aucun visa n’est nécessaire pour les ressortissants des pays de l’union européenne.

 

Modalités pratiques

Il est indispensable que votre enfant soit couvert en cas de problème de santé pendant son séjour en Angleterre, pour cela il existe un dispositif créé par les pays membres de l’UE, la CEAM qui est la Carte Européenne d’Assurance Maladie. Elle peut être demandée pour une personne majeure mais aussi mineure, et comporte le numéro de sécurité sociale de l’enfant ainsi que son pays d’origine. Une hospitalisation dans le cadre de la NHS (Service National de la Santé) ainsi que la consultation d’un généraliste affilié au NHS sont remboursés par l’état français.

 

La monnaie de l’Angleterre étant la Livre Sterling, il faut penser à convertir l’argent prévu pour les dépenses de votre enfant avant qu’il ne parte. Pour le faire au meilleur taux, n’hésitez pas à comparer entre les différents bureaux de change.